Contact | Facebook | Favoris | Le fil info

| | |

Les Orages

tiret

Bulletins

Radars Live

Impacts Live

Archives

Comprendre

La Traque

tiret

Live - NEWS

Photos / Vidéos

tiret

Photos

Vidéos

Vente Photos

Expositions

Sur votre Mobile

tiret

tiret

 

 

flecheLES ORAGES

Qu'est-ce qu'un orage ?

Un orage est un phénomène météorologique associé à un cumulo-nimbus et caractérisé par des éclairs, du tonnerre et des précipitations généralement intenses.
                    Dans l'atmosphère terrestre, il y a environ 20 millions d'orages par an; ils sont plus nombreux sous les basses latitudes que sous les moyennes altitudes. Ils sont aussi, plus fréquents et plus nombreux sur les continents que sur les océans. Les orages importants perturbent les circulations terrestre et aériennes, ils causent des inondations, des dégâts aux cultures et parfois aux constructions (toitures etc...) Ils peuvent aussi blesser ou tuer des personnes et des animaux et déclencher des incendies. En clair, ils peuvent être très dangereux.

         Pour qu'un nuage d'orage se forme, il faut un mouvement vertical rapide de l'air, instable et humide. Ces conditions sont réalisées lorsqu'un ensemble humide subit une impulsion vers le haut. l'air s'élève, se refroidit et la condensation s'amorce lorsqu'il contient la quantité maximale de vapeur d'eau. Cette condensation provoque un dégagement de chaleur latente et l'air saturé devient plus chaud que l'air avoisinant : l'air saturé peut donc continuer à s'élever naturellement.
         Ainsi, une cellule convective se met en place (cumulus ou cumulo-nimbus). Lorsque le phénomène est important le cumulo-nimbus a un diamètre moyen d'environ 15 à 25 km et peut atteindre les 10 km de haut sous les moyennes latitudes et 16 km sous les basses altitudes. L'ascendance rapide d'une masse d'air se produit lorsque le gradient thermique de la troposphère est for t: par exemple, lorsque deux masses d'air entrent en contact ou lorsque le sol est fortement réchauffé par le soleil. Les brises thermiques, la proximité d'un relief ou l'advection d'une masse d'air froide en altitude peuvent aussi être à l'origine de la formation et de l'entretien du phénomène.
          Les cumulo-nimbus d'orage sont accompagnés d'averses (pluie, naige ou grêle) et de vents soufflants à rafale ; leur durée de vie varie de quelques dizaine de minutes à quelques heures, suivant l'intensité et l'extension de convection. On distingue les orages isolés, à courte durée , formés d'une seule cellule convective ; les orages supracellulaires, formés d'une seule cellule convective très puissante, dont la durée de vie est plus longue que dans le cas précédent ; les orages multicellulaires, pouvant durer quelques heures, formés de plusieurs cellules à différents stades de développement. Le plus souvent, la parie inférieure du nuage d'orage contient des ions négatifs, alors que ses régions centrale et suprérieure contiennent des ions positifs. Mais, dans la réalité, cette répartition est  parfois plus complexe, comme le montrent les expériences réalisées en laboratoire et les mesures faites en avion ou par ballon-sondes.

 

               L'éclair et le tonnerre:

 

       L'éclair, phénomène optique, se produit entre les charges de signe opposé, soit au sein du même nuage (on parle de décharge "intranuage"), soir entre deux nuages voisin (décharge "internuage"), ou entre un nuage et la surface (éclair "au sol"). Les points hauts sont les plus atteints (édifices élevés, arbres isolés, sommet des montagnes...). l'éclair est associé à la transformation de l'énergie électromagnétique en chaleur. Il est caractérisé par une lueur brève et intense, et par une très forte intensité (quelques miliers d'ampères). D'une durée de quelques dixièmes de seconde, ils s'accompagne d'une énorme libération de chaleur qui porte l'air avoisinant à des  températures supérieures à 20 000°C. Cela provoque une forte augmentation de la pression qui génère une onde de choc acoustique, caractériisée par un bruit sec ou un roulement sourd : le tonnerre.
         L'éclair se propage à la vitesse de 300 000 km/s et le tonnerre à celle de 330 m/s. Pour un observateur, le nombre de secondes qui s'écoulent entre les deux phénomènes indique la distance qui le sépare du lieu de l'orage (distance en mètres = nombre de secondes  x 330 ; ou encore pour une distance en km :  3 secondes séparées entre l'éclair et le tonnerre est égale à 1 km). Alors qu'un éclair peut être visible à plus de 100 km, le tonnerre est très rarement entendu au-delà de 20 km. Lorsque le nuage convectif est situé à plusieurs dizaine de km d'un observateur, il n'est pas visible et le tonnerre n'est plus perceptible et le tonnerre ; seul l'éclair est visible : on parle d' "éclair de chaleur" ou encore un "orage de chaleur"

  

           Les précautions à prendre lors d'un orage.

 

   La foudre étant dangereuse, il convient de prendre quelques précautions lorque l'on se trouve sous un orage, pour pouvoir s'abriter. Il faut éviter de rester sous un arbre isolé. Car comme je l'ai dit les arbres sont suceptibles d'être frappés par la foudre à cause de leur hauteur, et sont donc dangereux pendant de violents orages électriques. Le plus sûr pour une personne qui se trouve à l'extérieur pendant un orage est de se mettre à l'intérieur d'une voiture à structure d'acier et si il n'y a pas de voiture , de s'allonger par terre en enlevant collier, gourmette etc et les jeter assez loin. Il faut se souvenir que les éclairs sont toujours associés au tonnerre et que les éclairs peuvent frapper deux fois de suite au même endroit.


Foudre du 19 Août 2011

 

 

 

 

ancre